« No Go » au bloc opératoire – Comment renforcer les barrières de sécurité ?

La version 2018 de la check-list sécurité du patient au bloc opératoire insiste sur le « Go » ou « No Go »

Les situations nommées « No Go au bloc opératoire » sont une solution pour la sécurité du patient (SSP). Elles consistent à l’arrêt immédiat et imprévu de l’acte chirurgical au bloc opératoire avant l’incision cutanée sur la base d’une check-list. Cette solution pour la sécurité du patient (SSP) s’applique à tout type de chirurgie réalisée au bloc opératoire.

Elle s’adresse aux équipes des services de soins et du bloc opératoire, ainsi qu’aux professionnels concernés par la gestion des matériels et des dispositifs médicaux de chirurgie. Cette SSP s’appuie sur le retour d’expérience des événements indésirables associés aux soins (EIAS) déclarés par les adhérents d’Orthorisq. Elle propose des actions concrètes (barrières de sécurité) aux professionnels afin de prévenir, de récupérer, voire d’atténuer une décision de No Go lorsque le patient se trouve au bloc opératoire.

« Vérifier ensemble pour décider ». Tel est le titre de la version 2018 de la check-list sécurité du patient au bloc opératoire. Ce document générique reste à adapter au contexte de l’établissement et aux spécificités de la discipline. Elle permet en moins de deux minutes de vérifier onze points essentiels. (…)

Lire le document HAS complet – 21 pages